BUBO NICHEUR EN PLAINES COLLINEENNES BOISEES DANS LE TARN!!!

Depuis 2009, nous étudions plusieurs sites en plaines collinéennes et dans des bois de plaines dans le département du TARN. En cette année 2014, nous confirmons une occupation certaine et plusieurs nidifications dans ces milieux.

Site I : A partir de 2012, nous avons trouvé et suivi avec les amis du TARN un site occupé dans un bois sans affleurements rocheux. La femelle a niché sur une petite vire de terre orientée plein nord à l’intérieur du bois. Résultat : 1 jeune à l’envol. Les fortes pluies depuis deux ans ont passablement détruit le site I pourtant le couple était bien présent cet hiver mais il a sans doute migré car la vire de terre s’est écroulée à cause des infiltrations d’eau. En 2012, un jeune est né et a survécu jusqu’à l’envol. En 2013, le nid a été inondé et j’ai retrouvé des restes de coquille mais pas de traces de jeunes malgré des écoutes et une fouille minutieuse du bois.

 


Site I

 

 

Site II nous a apporté 7 jeunes sur les trois dernières années, 2 en 2011, 2 en 2012
3 jeunes à l’envol en 2013. Toutefois pour 2013 le nid occupé depuis au moins 4 ans est resté vide. Le couple a choisit une belle petite vire de terre maintenue par les racines des arbres (photos) à environ 230 mètres plus au sud de l’autre nid et plus au centre de la colline boisée à l’abri des intempéries et toujours au milieu du bois. En 2015,2016 et 2017 le couple a été confirmé nicheur. Bubo année après année reste présent sur ce site.


Site II

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

 

Site III : Enfin pour ce site que je vais évoquer, les Grands-ducs ont niché en 2013 et 2014 au pied d’un arbre isolé sur une pelouse parsemée de quelques chênes et de genévriers. La reproduction a donné 3 jeunes à l’envol en 2013 et 2 en 2014. Il semble bien au vu du matériel récupéré que ce n’est pas la première année de reproduction dans ce nid!

 


Site III

 

 

Site IV découvert en 2014, est lui aussi, situé dans un secteur de landes, de bois, de prairies et de champs cultivés. 3 jeunes volants ont été contactés cette année et tout un travail d’écoutes et de suivi reste à effectuer dès l’automne 2014. Nous allons fouiller cet été ; Cependant, trouver une aire au sol avec une importante surface à prospecter et une végétation épaisse à cette période de l’année semble très compliqué !



Site IV

 

 

Site V Malgré la grande taille de ces bois, nous avons fait un pas de géant en 2015. Deux jeunes volants ont été contactés et le secteur de nidification est enfin défini. En 2016, bingo nous avons trouvé deux cuvettes grattées chacune au pied d’un pin. L’une d’elle a servie vraiment pour une tentative de reproduction (Un matelas de pelotes sur toute la surface) Malheureusement un dérangement humain a fait capoter cette tentative.

 





Site V

 

 

Site VI Un seul mot : Exceptionnel !!! Colline boisée avec belle pelouse quelques affleurements rocheux, garenne à proximité. 3 jeunes sont nés en 2013 ; 1
seul petit en 2014 ; 4 naissances en 2015 et deux jeunes à l’envol.



Un nid tout de même particulier

Site VI

 

 

Site VII, Des prairies à moutons, des bois de plaines et quelques affleurements rocheux. Un mâle trouvé mort en 2013 mais le couple était bien présent. Tentative de nidification constatée sur un petit rocher en sous bois mais pas de jeune contacté. En 2014, un mâle à été contacté et l’aire de l’an dernier a été à nouveau travaillée.

Très bonne nouvelle en 2015, nous avons la clé du site, l’aire et la zone d’émancipation des jeunes ont été trouvées. 4 jeunes volants et un site au milieu de la nature avec une végétation de type méditerranéen. Le régime alimentaire risque d’être aussi intéressant puisque nous avons parmi les proies notre 1ère Bondrée apivore (Pernis apivorus)

 



1 Commentaire

Javier G. Pérez

mars 27th, 2017

Me sorprenden mucho los nidos hallados en lugares tan accesibles como el suelo. Conozco nidos bastante accesibles pero en repisas o laderas. Aquí en España todavía se le persigue a muerte en muchos lugares por gente analfabeta.
Me gusta mucho vuestra página porque sigo también muy de cerca al búho real (Bubo bubo).
Encantado de conoceros.

Un saludo.

Laissez une Réponse