FEMELLE REMPLACEE

La femelle du site TA01 couchée dans l’aire début janvier est trouvée morte le 21 janvier 2014. Après analyse de l’oiseau, un œuf est resté coincé dans l’oviducte ce qui avait entraîné la mort de cet animal en pleine reproduction.

Avec la densité de population présente sur le secteur, l’espoir de voir une seconde femelle fécondée par le mâle et remplaçant la première est possible, voir probable. Un cas similaire s’étant produit en 2004 sur un site de l’ARIEGE près de LAVELANET
http://www.hibou-grand-duc.fr/faits-divers/35/35 .

A partir du 8 février 2014, avec Richard PENA, nous contrôlons une dizaine de fois le site tout en sachant que les possibilités sont nombreuses de trouver un oiseau couché sur une des nombreuses vires. Aucun contact en ce sens jusqu’à ce que le 17 mai 2014. Richard fouille et découvre derrière un figuier une aire vide récemment occupée avec du matériel (pelotes de régurgitation) et des reliquats de coquille d’un œuf de Grand-duc.

 


Photo Gilles TAVERNIER

Aussitôt dit aussitôt fait. Je me rends sur site le lendemain pour procéder à une écoute. A 21h13, le contact est pris avec un Grand-duc. L’oiseau est branché dans un arbre en bordure de rivière. Après avoir subi durant 25 minutes le harcèlement d’une douzaine de corvidés la nouvelle propriétaire des lieux se fait entendre durant 15 minutes. Reste alors à confirmer la présence d’un jeune au moins et la réussite sera totale.

Plusieurs semaines s’écoulent et nous réalisons à tour de rôle 5 écoutes toutes infructueuses. Pas de jeune contacté. Il s’avère que le nid occupé par la seconde femelle semble assez humide. Echec du aux infiltrations d’eau ? C’est vrai cette année encore il a beaucoup plu. Allons- nous connaître un échec de reproduction ?

A mi juillet, j’installe un piège photo à proximité du nid. L’espace est assez large et le surplomb laisse à penser que quelques clichés sont possibles. Nous sommes résignés, tant pis pas de jeunes.

Début septembre je vais récupérer le matériel et surprise, sur la carte mémoire, un jeune est bien présent. Il est volant et prend la pose devant l’appareil !

Tout est bien qui finit bien !!!

 


Photo Richard PENA

Laissez une Réponse